Le Comité de coordination hydraulique

Le Comité de coordination hydraulique

Le comité de coordination hydraulique a été créé en mai 2010, dans l’optique d’instaurer une coordination entre les gestionnaires, d’améliorer les connaissances sur le fonctionnement de la chaîne hydraulique, et de répondre collectivement aux situations de crise (ex : sècheresse, août 2010).

Cet organe de concertation rattaché à la CLE réunit les organismes gestionnaires des ouvrages hydrauliques (Base aérienne n°120 de Cazaux, Communauté de Communes des Grands Lacs, Communauté de Communes de Mimizan), ainsi que les communes riveraines des plans d’eau et des connexions hydrauliques et enfin les services de l’Etat (Landes et Gironde) en charge de la Police de l’Eau et des risques d’inondations.

Le comité se réunit pour répondre collectivement aux situations de crises (sécheresse/inondation), dès l'atteinte des cotes de vigilance de crue et d'étiage définies par plan d'eau dans le projet de Règlement d'eau.

De plus, pour parvenir à ces objectifs, le comité se réunit au moins une fois par an pour établir des bilans sur la mise en œuvre et l'efficacité des règles édictées dans le projet de Règlement d'eau. Pour cela il s'appui sur un tableau de bord interactif complété par les gestionnaires grâce aux relevés du Système d'Information et de Relai Inter Lacs (SIRIL) : niveaux des plans d'eau, manipulation faites sur les ouvrages, lames d'eau déversantes, pluviométrie enregistrée.

Ainsi, le comité tente d'établir un bilan de l'impact de cette nouvelle gestion sur la préservation des milieux,  les problèmes d'étiage et d'inondation, et la satisfaction des usages. Les échanges opérés durant ces réunions sont restituées à la commission thématique « Gestion quantitative et gestion hydraulique » du SAGE et en séance plénière de Commission Locale de l'Eau.